© 2019 par Cellules poétiques | cellulespoetiques@gmail.com

COIN PRESSE

  • Facebook - Black Circle
  • Noir Icône Instagram

EXPOSITION

PRINTEMPS JE TE BOIS Autour de S. Corinna Bille

CÉCILE GIOVANNINI, RENÉE CHAPPAZ PEIRY, STÉPHANIE LATHION

Grange à Emile – entrée libre

14h - 18h - tous les jours du 4 au 14 avril 2019

vernissage 3 avril 2019 - 18h

Regards croisés féminins. Trois artistes nous racontent Corinna Bille au travers de leurs médiums.

 

Dans un dialogue interdisciplinaire, les artistes interprètent les thématiques chères à l'auteure, comme la nature et la sensualité. L'ainée, la photographe Renée Chappaz Peiry, l'ayant connue personnellement, se nourrit d’instants partagés. Stéphanie Lathion donne vie aux poèmes de Corinna au travers d'une installation aérienne. Tandis que Cécile Giovannini, présente une série de visuels inspirés par les poèmes de l’écrivaine valaisanne mis en musique par la chanteuse Aurélie Emery, dans son album “Le Goût du Rocher”.

PRINTEMPS JE TE BOIS

 

Printemps je te bois

Comme ce petit vin fauve,

Ce vin de rocher

Ce vin d'Uvrier.

Tu me saoules Printemps !

Tu me montes à la tête !

Tu m'éclabousses

De tes chatons jaunes

De tes milles corolles

De ta mousse.

 

Les cerisiers sauvages

Au revers des collines

D'un battement d'ailes

Ecartent les ténèbres,

Le vert de l'herbe vive

Est ma source.

 

S. Corinna Bille, Printemps je te bois, dans Le pays secret.

ILS NOUS REGARDENT

MÉDIATHÈQUE VALAIS-MARTIGNY, CELLULES POÉTIQUES – installation

Grange à Emile – entrée libre

14h - 18h - tous les jours du 4 au 14 avril 2019

media martigny couleur.jpg

Dans le caveau de la Grange à Emile, découvrez l’installation Ils nous regardent, composée du diaporama éponyme, réalisé par la Médiathèque Valais-Martigny à l’occasion de son exposition printanière intitulée L’AlbOum. Du portrait photo à la manie du selfie, et de l’ensemble des textes rédigés durant l’Appel à Poèmes, lancé par les Cellules du 1er février au 1er mars. lIs nous regardent  vous immerge dans un univers où les visages d’inconnus rencontrent l’inspiration de poète.sse.s anonymes.

 

Les textes ont été enregistrés par les comédien·ne·s de l’Ecole de théâtre de l’Alambic: Myriam Dupraz Dange, Marlo Karlen, Cindy Monnet, Élodie Rapin, Tédy Tavares Lopes Germanier et Joséphine Thurre, accompagné.e.s par leur professeure, Isabelle Renaut, et Stefania Pinelli, directrice de l’Ecole de théâtre.

 

Nous remercions chaleureusement tous les poète.sse.s qui nous laissent une trace de leur inspiration du moment et partage un morceau de leur vision du monde sur les visages anonymes du passé.

 

Réalisation:

Médiathèque Valais-Martigny

Cellules poétiques